Get Adobe Flash player

Prochainement :

  • /index.php/fr/component/allevents/display/event/default/72-le-film-toni-erdmann-projete-a-acigne?Itemid=470"Toni Erdmann" projeté à Acigné (13-12-2018)

Témoignage

"Des contacts chaleureux qui en appellent d'autres"

Arlette et Alain Racineux ont découvert Wachtendonk au printemps dernier. Ils en gardent un souvenir ému et amical. Témoignage...

 

Au joli mois de mai 2012, nous avons été invités à un séjour de quelques jours dans une famille allemande avec l'association Acigné-Wachtendonk. Pourquoi pas ? avons-nous pensé. Le hic, c'est que nous ne parlions pas allemand, à notre grand regret d'ailleurs, mais le temps passe trop vite : on n'a pas le temps de tout apprendre ! Qu'à cela ne tienne, l'association nous a proposé un séjour chez un couple parfaitement anglophone, et pour cause : l'épouse est galloise d'origine !

C'est ainsi que nous sommes arrivés chez Nicolas et Cary Roesler à Wachtendonk. Fort bien reçus, nous avons pu échanger sur nos modes de vie et sur nos goûts respectifs. Eux, ils aiment les fleurs, les chats, la photographie, la culture tibétaine et l'humour. Ce cocktail nous convenait bien.

Ce qui était agréable en plus, c'est que Nicolas avait une grande culture locale, qui lui permettait de faire le guide à l'occasion. Nous en avons profité pour visiter, sous sa conduite et celle de sa femme, la ville de Düsseldorf dans ses différents aspects, notamment en ce qui concerne l'architecture d'avant-garde, assez étonnante et créative. Nous avons visité aussi le site de Kevelaer, lieu de pélerinage allemand très fréquenté, où le profane se mêlait au sacré, puisque c'était la période de la fête foraine. L'association nous avait de son côté préparé quelques visites : le château de Benrath, dû à un architecte français du XVIIIè siècle, et le moulin ancien de Walbeck, où le meunier était si heureux de nous guider que cela faisait plaisir à voir.

Une soirée dans l'école de Wachtendonk clôtura ce séjour : grillades et bière à volonté entretinrent une ambiance festive avant le départ le lendemain pour une route de 835 km.

La rencontre n'avait duré que trois jours mais elle permit de nouer des contacts chaleureux, qui en appellent d'autres. Vive l'amitié franco-allemande ! Vive la paix et la fraternité entre les peuples !

Alain et Arlette Racineux