Get Adobe Flash player

Prochainement :

  • /index.php/fr/component/allevents/display/event/default/72-le-film-toni-erdmann-projete-a-acigne?Itemid=470"Toni Erdmann" projeté à Acigné (13-12-2018)

Rencontre franco-allemande à Arras

Un séjour qui fera date

Les membres des bureaux des deux comités de jumelage se sont retrouvés à Arras pour préparer la rencontre de l'été 2018 à Acigné. Le séjour fut très agréable et constructif.

« Un séjour exceptionnel » « Un très bon souvenir ». Dans la bouche de Françoise, Nadine, Thérèse et Virginie, ces mots prennent une résonnance remarquable. Ils respirent la sincérité. Et c'est tellement vrai. Les deux journées passées les 25 et 26 novembre à Arras en compagnie des amis allemands de Wachtendonk laisseront une trace indélébile dans les rapports qui lient nos deux villes jumelées.

La transparence et la bonne humeur qui ont marqué nos échanges ont permis de mieux faire apprécier la dimension et les contours du projet « Et viva Europa » et de mieux appréhender également les dates et le contenu de la rencontre tri-nations des 30 juin et 1er juillet 2018.

Il n'y a rien de tel que la parole pour faire avancer les choses. Le but a été atteint et c'est bien là l'essentiel. Les deux groupes de cinq personnes sont repartis persuadés aussi qu'il restait encore beaucoup de travail à réaliser, de nombreux messages à faire passer auprès des associations locales, des établissements scolaires, des citoyens français et allemands pour transformer l'essai dans les deux villes.

Stephan, Corinna, Carmen, Hiltrud, Jutta ont repris la route de Wachtendonk imprégnés de ce message. Jean-Luc, Françoise, Nadine, Thérèse et Virginie, à la conduite remarquable, affichaient un large sourire en quittant la magnifique ville d'Arras.

Merci à M. Watrelot, président du comité de jumelage franco-allemand d'Arras, pour l'organisation et la planification du séjour. Merci à Irina, notre guide multilingues, de nous avoir présenté avec charme l'architecture et l'histoire de  sa ville. Merci au responsable de l'hôtel d'avoir « libéré, délivré » quatre Acignolaises coincées derrière la porte de l'établissement. Merci enfin à celles et ceux d'entre nous qui, après plus d'une heure de recherches, ont retrouvé la voiture de Virginie garée à un petit quart d'heure de notre lieu de résidence. Toutes ces émotions nous ont donné faim et soif.

Vous pouvez le constater. Les traditions ont été respectées.