Get Adobe Flash player

Les chantiers jeunes

Ces chantiers permettent aux jeunes Roumains de Seica Mare et aux jeunes Acignolais de se rencontrer

Chantiers jeunes Franco-roumain à l'été 1995.

Du 7 juillet au 4 août 1995, s'est déroulée une rencontre entre les jeunes Roumains de Seica Mare et de jeunes Acignolais.

La première partie de cet échange s'est déroulée à Acigné où ensemble les jeunes ont débroussaillé le bois le long de la Vilaine en bas de la rue de la Motte, une nouvelle balade que chacun est invité à découvrir.

Nous avons fait également visiter à nos amis notre région (Saint-Malo, le Mont-Saint-Michel, Rennes, Brocéliande).

La seconde partie a eu lieu à Seica Mare en Roumanie que nous avons rejoint en car, avec les jeunes Roumains. Le voyage a duré trois jours mais a été agrémenté de pauses (visite de Paris, baignade dans un lac en République tchèque) et des chants roumains.

Là-bas, faute de matériaux, le chantier a dû être modifié. Nous avons, pour finir, débroussaillé la cour de l'école. Les visites de la très belle région de Sibiu, des Carpates ont également été nombreuses.

Durant ce séjour, des liens d'amitié très forts se sont créés dans le groupe. Les jeunes Roumains ont été très curieux de découvrir notre pays. Ils ont admiré nos maisons fleuries, le marquage et la signalisation des routes mais surtout l'accueil dans les familles. A Seica Mare, les jeunes Acignolais ont été frappés par la chaleur et la générosité des habitants et leur sens de l'hospitalité.

chantier-jeunes1 

Chantier jeunes en Roumanie en juillet 2005.

Durant la deuxième semaine du mois de juillet 2005, un groupe de sept jeunes âgés d'environ 17 ans a pris un bain culturel en Roumanie. En compagnie de Francine Péilippot présidente de l'association du jumelage avec Seica Mare et  de Frédérique Lemoine, animatrice de l'espace jeune, les jeunes Acignolais ont non seulement découvert la Roumanie (visite de Sibiu, du château de Dracula...) mais ont aussi participé avec un groupe d'une dizaine de jeunes Roumains à un chantier jeunes. Au départ, il s'agissait de rénover la cave d'une ancienne école pour la transformer en local pour les jeunes du village. Suite à des inondations dans la région, la cave était inaccessible. Il a fallu repenser le chantier vers un "rafraîchissement" de l'école elle-même.

Les filles ont effectué des travaux de peinture intérieure, les garçons ont creusé des tranchées d'écoulement des eaux et ont effectué des opérations de débroussaillage.

Initialement, des jeunes Allemands de Wachtendonk devaient aussi se joindre au groupe mais au dernier moment ils ont abandonné le projet.

Le voyage avait été soigneusement préparé. Les jeunes Acignolais ont même eu droit à quelques cours de roumain. Le groupe très homogène et très actif s'est mis volontiers au travail. Les jeunes ont été sensibles à l'accueil qui leur a été réservé. Ils ont pu se rendre compte des différences de modes de vie et de culture. La plupart des jeunes seraient bien restés plus longtemps. En effet 15 jours c'est court, surtout quand il faut compter trois jours de voyage aller en minibus et trois jours pour le retour !

Les jeunes en garderont de beaux souvenirs, la certitude d'avoir fait ensemble quelque chose d'utile tout en tissant des liens d'amitié. Les jeunes souhaitent continuer les échanges et peut-être auront-ils le plaisir de se rencontrer de nouveau.

Pendant les vacances de la Toussaint, les globe-trotters se sont retrouvés dans le cadre d'une exposition sur leur voyage.

 chantier-jeunes2