Get Adobe Flash player

Prochainement :

  • /index.php/fr/component/allevents/display/event/default/72-le-film-toni-erdmann-projete-a-acigne?Itemid=468"Toni Erdmann" projeté à Acigné (13-12-2018)

Soirée littéraire

Les bonnes sources du Danube

Evoquer le Danube dans sa dimension littéraire ne constituait pas un exercice facile. Il a été parfaitement réalisé le jeudi 14 mars à la médiathèque d'Acigné et la quarantaine de personnes qui ont répondu à l'invitation des deux comités de jumelage et du Sentier des Mots sont reparties enchantées. Bonnes lectures...

 

L'histoire est belle et riche en symboles. Sébastien, jeune Français en voyage en Allemagne, dépose une "bouteille à la mer" sur les bords du Danube. Plusieurs centaines de kilomètres plus loin, après avoir épousé tous les méandres du long fleuve européen, sans jamais s'y perdre, elle est ramassée par un jeune Magyar. Il y trouve une adresse. C'est le début d'une amitié, la première pierre d'un jumelage qui unit aujourd'hui deux lycées français et hongrois.

Ce passage sélectionné par Françoise Beucher dans "Rivages de l'Est, en kayak du Danube au Bosphore", ouvrage contemporain écrit par Lodewijk Allaert, a servi de conclusion idéale à la soirée littéraire organisée le 14 mars à la médiathèque d'Acigné par les comités de jumelage Acigné-Seica Mare, Acigné-Wachtendonk, et le Sentier des Mots.

Une quarantaine de personnes se sont laissées guider "au fil du Danube". Le long fleuve de la "Mitteleuropa" a constitué une bonne source d'inspiration pour de nombreux auteurs allemands et roumains et les lectures choisies ont marqué la grande diversité des styles.

De Claudio Magris, l'érudit, qui profite des méandres du "fleuve européen" pour installer des digressions historiques et philosophiques à Elias Canetti qui, dans un récit plus simple, évoque les loups de son enfance au bord de "La Donau" et la légende de "la belle ondine", ou Friedrich Hölderlin, poète romantique au style un peu emphatique, Nadine Fresnel, Françoise Beucher, Christine Duchâteau ont su choisir les bonnes pages de ces auteurs d'expression allemande pour captiver l'auditoire.

Le Danube est roumain sur plus d'un tiers de son parcours. Présenté comme "une jeune fille travailleuse aux cheveux longs" par Spineanu, " il est intègre, majestueux et vaillant" et on le retrouve "solennel et presque mélancolique... avant la fin proche" selon Vâslan. Mariana Iacoblev-Barbu, avec son joli accent, a rappelé également que le fleuve qui traverse ou longe dix pays a été chanté par de nombreux poètes de son pays d'origine.

Lors de cette soirée parfaitement rythmée, le présent a rejoint le passé grâce à l'ouvrage évoqué en préambule qui narre la descente de deux jeunes séduits par "le fleuve le plus cosmopolite de la planète, ce qui en fait sa complexité". Comme un clin d'oeil, en conclusion de deux heures "européennes" qui ont mis l'eau à la bouche des Acignolais qui découvriront le Danube du 10 au 23 juillet prochain... avant de boire le pot de l'amitié et de déguster les macarons de Marie-Claude.

Et maintenant bonnes lectures...