Get Adobe Flash player

Prochainement :

  • /index.php/fr/component/allevents/display/event/default/87-fete-du-vin-a-wachtendonk-24?Itemid=475Fête du vin à Wachtendonk (07-09-2019/08-09-2019)
  • /index.php/fr/component/allevents/display/event/default/86-30e-anniversaire-de-la-chute-du-mur-de-berlin?Itemid=47530e anniversaire de la chute du Mur de Berlin (09-11-2019/16-11-2019)
  • /index.php/fr/component/allevents/display/event/default/88-40e-anniversaire-du-jumelage-acigne-wachtendonk?Itemid=47540e anniversaire du jumelage Acigné-Wachtendonk (21-05-2020/24-05-2020)

Histoire du jumelage

Pourquoi Wachtendonk ?

1942. Un jeune agriculteur d’Acigné, Alphonse Aubrée, est fait prisonnier. Il travaille dans une ferme du village de Krefeld tenue par Joseph et Elisabeth Maas.

1945, la paix revenue, il rentre à Acigné.

32 ans après, les Maas qui ont déménagé à Wachtendonk, distant de 25 km, retrouvent un bout de papier avec l’adresse d’Alphonse « à Bourgon, Assigné ». Désireux de renouer, ils écrivent mais la lettre revient : « Inconnu à cette adresse ». Nouvel essai auprès de la mairie d’Acigné. Cette fois, Alphonse est retrouvé. Il se rend à Wachtendonk en 1978. Puis le maire d’Acigné, Michel Simonneaux, prend l’initiative de demander un « partenariat » avec Wachtendonk. L’échange est facilité par un professeur de maths, René Veillard, qui parle allemand.

Les discussions se concluent par un jumelage officiel signé à Acigné en 1980. René Veillard en sera le premier président.


En 1978, les retrouvailles des Maas et des Aubrée.